Le débat sur la loi immigration en France

La France a été toujours considérée comme étant une terre d’asile, c’est-à-dire un État qui accueille les oppressés ou les personnes qui sont en recherches d’une vie meilleure. Néanmoins, cela est en train de changer radicalement,

La France a été toujours considérée comme étant une terre d’asile, c’est-à-dire un État qui accueille les oppressés ou les personnes qui sont en recherches d’une vie meilleure. Néanmoins, cela est en train de changer radicalement, c’est-à-dire qu’il existe une volonté de réforme afin de diminuer les afflux des étrangers dans le territoire. C’est assez compréhensible vu le contexte actuel, il faut rappeler que l’Europe est en train de vivre une crise migratoire inédite dans son histoire. Pour éviter l’anarchie, il est donc logique que les membres de l’Union européenne adoptent des règles afin de réguler l’afflux des étrangers. Mais ce qui est sûr c’est que les réformes font encore débat.

Titre de séjour refusé

Des mesures assez contraignantes pour les étrangers

Sachez que le gouvernement souhaite mettre en place le plus vite possible une nouvelle loi sur l’immigration. Le problème est que beaucoup considèrent que ces projets législatifs constituent un net recul sur les droits de l’Homme. Pour prendre un exemple, l’article 5 du projet affirme que le recours devant l’Office français de protection des réfugiés est de 90 jours alors que c’était 120 jours dans les anciennes dispositions. Cela va encore rendre plus difficile la tâche aux personnes qui souhaitent régulariser sa situation en France. IL faut aussi savoir qu’un étranger pourra faire désormais l’objet d’une garde à vue. Tout a été fait pour que les étrangers ne soient pas les bienvenus en France. C’est assez normal qu’il y ait beaucoup de contestations. Le débat qui s’est déroulé à l’Assemblée nationale a été vraiment virulent. Quoi qu’il en soit, il est conseillé de trouver un avocat à lyon 02 le site officiel, si l’on a un problème sur les droits des étrangers en France.

Des dispositions qui ne sont pas humanistes

Il faut savoir que le projet de loi possède plusieurs dispositions qui sont vraiment contestables. On peut retenir par exemple, les articles sur le délit de solidarité. C’est-à-dire que si l’on héberge ou l’on aide une personne étrangère on risque d’avoir des amendes salées. Les défenseurs de ces dispositions insistent sur le fait qu’il faut protéger à tout prix les nationaux ainsi que les étrangers eux-mêmes, c’est pour cette raison qu’il est impératif que seules les autorités compétentes aient le droit de porter secours aux immigrants. Pour moult personnes, ce type de dispositif ne va pas améliorer la situation puisqu’il incite les gens à des actions illicites. Malgré les appels des différentes associations des Droits de l’Homme, il semblerait que le vote de ce projet de loi est acquis. Quoi qu’il en soit, on constate que la mobilisation envers les immigrants reste encore assez forte, il y a de nombreuses personnes qui portent secours aux étrangers en faisant du volontariat. On espère que la France gardera son statut de «?terre des réfugiés?».


Dans la même catégorie




Pas de commentaire. Soyez le premier á ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire